top of page
  • Photo du rédacteurNelly Jimenez

Peut-on, en tant que leader d’équipe, se livrer à un retour direct des collaborateurs et collaboratrices de son équipe sur son management ?


Feedback d'équipe


C’est l’exercice auquel s’est livré l’un de nos clients quand il a ouvert, avec son CODIR, le sujet de l’assertivité. Certains membres ont alors soulevé le fait que, à leur niveau, certaines responsabilités leur étaient retirées, entraînant inévitablement des répercussions en cascade.

Alors non, il n’est pas question de faire un règlement de compte et d’ouvrir le débat frontalement. Mais de la même manière que je vous l’exprimais plus haut sur le fait de poser un cadre, c’est déterminant ici pour bien orienter les débats autour de cette logique d’assertivité et donc de la capacité à agir en autonomie et à assumer ses responsabilités.

L’assertivité est au cœur du management dans le cas de transformation : c’est la capacité à affirmer ses positions en respectant celles des autres et donc la capacité à s’ouvrir au dialogue et à accepter les possibles remises en question. Plus que tout autre sujet, ouvrir réellement le dialogue sur son leadership permet d’avancer avec son équipe pour que chacun·e se sente responsabiliser dans ses fonctions.


Dans quel état d’esprit faut-il être pour se lancer dans cette démarche (pas forcément simple) ?
  • Accepter de recevoir des feedbacks positifs comme constructifs est essentiel pour grandir et accompagner tout changement, en commençant par soi-même ;

  • Être au clair avec ce qu’on est prêt à changer ou non, car ce n’est pas parce que vous avez des feedbacks, tout aussi constructifs soient-ils, que vous êtes obligés d’accepter de changer et c’est ok.

Quel est l’intérêt ? Et quel est le lien avec le leadership qui invite à se transformer ?

La remise en question est clé pour tout changement ! C’est ce qui permet de ne jamais atteindre son seuil de Peters (ou de compétences) et surtout cela montre que le changement commence par « le haut », que le droit à l’erreur est possible, et que tout peut être dit.

C’est un sujet que j’ai abordé notamment avec Florence Trouche, Dir. Publicité de Netflix et Caroline Roussel, DG de l’IESEG dans le podcast, “Le Pouvoir au Féminin”. Elles s’accordent à dire que les feedbacks, il faut aller les chercher. Sinon, ce n’est pas évident de les obtenir, d’où le fait, parfois, de choisir d’être accompagné·e.


Chez Hand So Act, nous accompagnons le dialogue à tous les niveaux pour ouvrir à la remise en question dans le respect de chacun·e pour accompagner de réelles transformations dans le leadership.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page